Entreprise et Emploi

Il existe plus de 30000 entreprises françaises dans notre circonscription, des filiales de grands groupes, mais surtout des petites et moyennes entreprises tenues par nos compatriotes. Il y a beaucoup de choses à faire pour mettre en relation les investisseurs, les entrepreneurs, et les demandeurs d’emploi français qui souhaitent rester dans notre circonscription. Voici nos propositions pour l’emploi et les entreprises :

  • Dédier un collaborateur parlementaire à la question de l’entreprise et de l’emploi à l’étranger.
  • Renforcer la synergie de l’ensemble des acteurs de la circonscription : chambres de commerce, conseillers du commerce extérieur/Business France, associations de TPE/PME françaises (Catalogne, Madrid, Canaries, Andorre, Portugal…), French Tech, filiales et grands groupes, plateformes et réseaux francophones d’aide pour l’emploi.
  • Créer un site dédié de mutualisation et organiser un événement dans chaque pays : salon de l’entrepreneuriat français permettant aux entrepreneurs/entreprises ou aspirants entrepreneurs de rencontrer les différentes entités françaises ou francophones leur permettant de faciliter leur installation dans le pays local. Cet événement permettrait aussi de favoriser la relation entre TPE/PME et grands groupes français installés dans les pays d’accueil.
  • Avoir un rôle proactif auprès des partenaires locaux, régionaux et nationaux en circonscription pour mieux faire connaître la richesse et la diversité de l’entreprise française à l’étranger, comme nous l’avons fait auprès des principales mairies espagnoles dont nous sommes proche.
  • Perfectionner et généraliser les plateformes de mise en adéquation entre l’offre et la demande d’emploi pour les Français-es en recherche d’emploi dans la circonscription. Soutenir les structures d’accompagnement et de conseil pour la recherche d’emploi : CARE, réseau emploi…
  • Renforcer les liens dans la circonscription : joint-ventures possibles entre entrepreneurs français (ou non), par exemple ceux d’Andorre ayant des avantages fiscaux à investir en Espagne.
  • Organiser des réunions d’information sur les aides à la création et à l’accompagnement d’entreprise, conjointement avec les postes diplomatiques et un représentant régional et/ ou municipal en charge de l’aide à la création d’entreprise. (ex à Madrid : Madrid Emprende).
  • Aider les autorités diplomatiques à négocier des processus bilatéraux plus rapides de validation des diplômes français (ou des pays d’accueil en cas d’aide au retour en France). Mieux conseiller les néo-entrepreneurs sur leurs choix et réduire les risques d’échec en circonscription : idées venues de France peu adaptées au marché local, franchisés abusés, etc…
  • Établir comme priorité, la simplification et l’amélioration des délais de payements/ règlements internationaux, des échanges avec la France, avec le reste de l’Europe et au sein de la circonscription. Organiser un forum pour que la prise de conscience mutuelle permette d’accélérer les progrès effectués avec pour horizon la fluidité des échanges.

Des idées ? Nous Françaises et Français de l’étranger nous sommes riches de notre ouverture, de notre diversité, de notre dynamisme. Dites nous ce que vous souhaiteriez changer et construisons l’avenir ensemble.